https://www.commune-henniez.ch/fr/portrait/histoire/welcome.php?action=showinfo&info_id=6886
24.04.2024 20:15:12


 

Sous l'administration bernoise

 

Sous le régime bernois, Henniez dépendait de la paroisse de Granges. La paroisse de Granges était une vaste paroisse, trop vaste pour les soins d'un seul pasteur; c'est pourquoi, en 1622, on en détacha les villages de Villarzel, Rossens et Sédeilles, qui constituent désormais la paroisse de Villarzel.

Même ainsi amputée, la paroisse de Granges restait considérable ; elle comprenait les villages de Granges, Marnand, Sassel, Trey, Granges-sous-Trey et Henniez. Elle avait un pasteur, résidant à Granges, et un consistoire paroissial, présidé par un juge laïque, assisté d'assesseurs consistoriaux, et dans lequel siégeait également le pasteur. Les registres de ce consistoire ne sont conservés malheureusement que pour deux courtes périodes. C'est regrettable, car ce qui nous reste fournit de nombreux textes intéressants sur la vie de la paroisse.
Indépendamment des comptes tenus par les gouvernements de chacune des communes, il y avait une fortune de la paroisse, administrée par un personnage appelé le "gouverneur d'église", pris à tour de rôle pour une année dans chacune des communes de la paroisse.
Le consistoire avait dans chaque village au moins un surveillant, mais ce n'était pas toujours chose facile de trouver la personne appropriée, qui devait veiller à l'observation des ordonnances consistoriales et dénoncer les contrevenants.

Comme chaque commune sous le régime bernois, Henniez était administrée par un gouverneur, sorte à la fois de syndic et de boursier, et nommé pour un an parmi les communiers.


d'après Ls Junod in Henniez - Aux sources de l'histoire, 1966.
illustration : Ric Berger

église de Granges avec son clocher de 1807 en tuiles vernissées multicolores
 

vers l'aperçu